L’ostéopathie

Questions fréquentes

Le kinésithérapeute est un spécialiste de la rééducation. Il utilise des techniques de rééducation des articulations et des muscles touchés par un traumatisme ou une maladie. Pour ses soins, il emploie des techniques manuelles (massage) et des appareillages (électrothérapie, appareil de rééducation neuromusculaire, ultrasons…).

Pour une grande partie des actes, le kinésithérapeute agit sur prescription médicale. C’est le médecin qui établit le diagnostic et émettra une ordonnance afin d’orienter le patient vers des soins spécifiques de kinésithérapie.

L’intervention du kinésithérapeute est localisée au niveau et au tour de la zone anatomique douloureuse, c’est-à-dire la zone exprimant le symptôme.

Certains aspects de la rééducation sont un outil indispensable à la réhabilitation des fonctions et peuvent être complémentaires à un traitement ostéopathique.

L’ostéopathe a une vision globale du corps. Il n’intervient pas uniquement sur une partie du corps. Il évalue et traite le fonctionnement humain dans son ensemble. Il se sert des symptômes, des signes physiques et cliniques pour en trouver la cause.

L’ostéopathe cherche et traite les dysfonctionnements de la mobilité des tissus susceptibles d’altérer l’état de santé du patient. Ces dysfonctionnements sont appelés « dysfonctions somatiques ».

L’objectif de l’ostéopathe est d’identifier les tissus en souffrance mais surtout de déterminer les mécanismes qui ont été à l’origine de cette souffrance. C’est ce que l’on appelle le « diagnostic ostéopathique ».

Non, il n’y a pas besoin de consulter un médecin en amont. L’ostéopathe est un praticien de première intention. Il est capable d’effectuer un diagnostic d’exclusion et de réorienter le patient vers un médecin généraliste ou spécialiste si le motif de consultation ne relève pas des compétences de l’ostéopathe.

Oui, de plus en plus de mutuelles remboursent une partie ou la totalité des consultations d’ostéopathie. Demandez à votre ostéopathe une note d’honoraires en fin de consultation afin de permettre ce remboursement.

Néanmoins, la législation de la profession n’entraîne pas, pour l’instant, le remboursement des soins par la sécurité sociale.

Ce phénomène est parfaitement normal. Il fait référence à un phénomène de cavitation, il s’agit de la mise sous pression d’une bulle gazeuse contenue dans l’articulation. À un certain stade de pression, ce gaz se dissout dans le liquide articulaire en créant ce bruit caractéristique de craquements.

Non, absolument pas. Cela dépend du type de techniques employées par le praticien. L’ostéopathe dispose au sein de ses compétences une multitude d’autres techniques ayant pour but la même finalité.

En fonction du patient et des données de l’examen clinique, certaines techniques peuvent être contre-indiquées.
Pour une douleur de dos par exemple, l’ostéopathe n’utilisera pas forcément le même type de techniques chez un athlète, une femme enceinte et une personne âgée. Le choix des techniques utilisées dans le traitement est adapté pour chaque patient.

Après un traitement ostéopathique, les amplitudes articulaires et les dysfonctionnements du corps sont normalisés, le tonus musculaire est diminué. Ces changements ont un impact sur la régulation de notre système neuro-hormonal et sont donc utiles à la diminution des stress physiques ou psychiques ressentis chez un individu.